X

Quelques photos...

product-img
product-img
product-img
product-img
product-img
product-img
product-img
product-img
product-img
product-img
product-img
product-img

Porsche 356 C (ref 446)


1964

Ferdinand Porsche, prince de la règle à calculer et prophète de la mécanique attire l’attention d’un sombre personnage, Adolphe Hitler, fasciné par son génie , il lui demande de concevoir une voiture simple et économique, mais pouvant emmener 4 personnes à 100 km.h. La Coccinelle était née…Mais pour Ferdinand Porsche, la base de cette populaire recueillait tous les ingrédients d’une voiture de sport.

60 K 10, voici le nom des trois prototypes élaborés par Ferdinand Porsche pour la course. Ils sont d’une ressemblance frappante avec ce que sera plus tard la 356, on y voit déjà les prémices des traits qui feront la renommée de la marque 60 ans durant… Abaissés, carrossés en aluminium et dotés d’un moteur poussé, ils étaient annoncés à 140 km/h. C’est le 8 juin 1948 que le projet 356 (pour 356ème projet du bureau d’études) vit le jour, un véhicule très proche de la coccinelle avec son moteur en porte à faux arrière.

Les 46 premiers exemplaires quittent petit à petit l’atelier et sont répartis entre coupés et cabriolets.

C’est au salon de Genève que la marque apparaît pour la première fois sur la scène internationale.

C’est en mars 1951 que le cap des 500 exemplaires est atteint, ce que Ferdinand Porsche ne connaîtra hélas pas, ce dernier décéda le 30 janvier de la même année, laissant derrière lui une jeune entreprise à son fils, Ferry. Il ne faudra pas attendre longtemps avant que la marque atteigne les 1 000 exemplaires en 1952. Au fil des années elle mûrit, s’équipe de freins plus performants et les motorisations sont progressivement poussées. Les 356 B sont à classer en deux types, les T5 et T6 entre lesquelles on note quelques légers changements esthétiques. La série B introduit notamment une nouvelle version du 1600 nommée « super 90 » en rapport à sa puissance de 90 ch. Parallèlement les freins sont désormais en alliage, mais toujours à tambours.

Ultime évolution de la Porsche 356, le modèle C est présenté à Francfort en 1962.

Évolution des toutes dernières 356 B, la C apparaît plus que jamais séduisante.

Esthétiquement, elle adopte de nouvelles jantes mais conserve intégralement la ligne des 356 B.

Dans l’habitacle, la planche de bord est simplement légèrement modifiée, les sièges sont plus accueillants et la position de conduite progresse un peu.

Restauration

La voiture présentée a été championne de France Saloon en 1998 et a participé a de nombreuses courses : Tour d’Espagne en 2006, Tour de Corse en 2007, Pau historique en 2012, Tour Auto en 2015….

Son moteur a été démonté en 2015, vilebrequin SCAT 4000 km depuis, gros freins, carte FIVA à jour, PTH à présenter. Cette Porsche est accompagnée d’un important dossier de documentations sur son historique et de factures depuis 2006.

6 propriétaires sont connus : Jacques Pailleux, Jean-Claude Miloe, famille Swaelens, Claude Dubois, Laurent Timonier et Jean-Marc Huyghues Despointes.

Caractéristiques du véhicule

  • Moteur 4 cylindres
  • Freins Freins à disques avant et arrière
  • Train avant Roues indépendantes
  • Train arrière Roues indépendantes
  • Poids 850 Kg
  • Alimentation 2 carburateurs doubles corps
  • Années de production De 1962 à 1965
  • Dimensions 4 010 x 1 670 x 1 330 mm
  • Boîte Manuelle 4 rapports

Elle vous intéresse ? Contactez-nous

En soumettant ce formulaire, j'accepte que les informations saisies soient exploitées dans le cadre de ma demande et d'une éventuelle relation commerciale. Toutes les informations concernant le traitement des données sur la page des mentions légales.